• Port-au-Prince : Berceau de l'art haitien

     By Pierre Richard Jean - Crédit photo : Galerie Tropical Art

    Qui l’eut cru ? Sous les décombres laissés par le séisme de 2010 est enfouie la plus ancienne galerie d’Haïti : Le Centre d'Art.

    C’est en 1944 que tout à commencé. Le "Centre d’Art" a été crée sous l’initiative d’un américain Dewitt Peters pour permettre aux peintres et sculpteurs haitiens de dévoiler leurs œuvres au grand public. L’art dit «naïf»,  devint plus tard l’une des plus grandes richesses d’Haïti. 

    Ce même Dewitt Peters se chargera de révéler de nombreux talents locaux à cette époque là.

    Voici la vidéo du "Centre d’Art" de Port-au-Prince dans les années 50.

    Rappelons, qu’autrefois l’art du peintre haïtien était similaire à l'exutoire d’une vie qu'il voulait taire. D’un esclavage dont il voulait se défaire. Plus facile avec un pinceau qu’avec des mots, la peinture traduisait son indicible contestation. 

    Une touche sur la toile de sa vie

    Haute en couleur devant le voile point de gris

    Dissimulée sous le vernis

    La douleur de l’esclave s’estompe dans la nuit

     

    Aplat de colère sous un rouge foncé

    Pointillisme d’espoir par un ciel bleuté

    Transparence d’une lutte contrastée.

     

    N’est libre que la voix qui espère

    Sortir de ce champ de misère,

    Relâcher ses frères de la terre.

     

    Léger pourtant le tracé du peintre engagé

    Au cœur dilué dans l’ère du Temps,

    Au corps lourd, parfois écorché

    Il n’en demeure que des craquelures d’Antan.

     

    By Garry Rochebrun - Crédit photo : Galerie Tropical Art

    By Michaelle Obin - Crédit photo : Galerie Tropical Art

     

     

     

     

     

     

     

    Derrière les couleurs de son art, l’artiste haïtien a toujours su faire rejaillir la vie malgré la mort inévitable, la joie à travers la douleur silencieuse, le temps qui défile. Témoin de son époque, acteur d’un patrimoine et fier de son identité. 

    By Jean-Marie Espiegle - Crédit photo : Galerie Tropical Art

    Depuis 2011, le "Centre d’Art" est en cours de rénovation, 5000 tableaux et 1 millier de sculptures ont déjà été extirpés des gravats et restaurés grâce au Plan de sauvetage du Centre de Sauvetage des Biens Culturels (CSBC). Un centre dirigé par Olsen Jean-Julien afin de préserver le patrimoine culturel d'Haiti endommagé ou menacé de disparition. 

    Le tourisme l’agriculture et l’art, les trois fers de lance d’Haiti, pourraient bien retrouver d’ici quelques années leur vigueur, sous le mandat de Michel Martelly.

    « JACMEL : NOUVELLE DESTINATION TOURISTIQUE D'HAITIParis célèbre la 17ème fête de Ganesh ! »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :